Sortir de la Victimisation – 5 Astuces Ă  suivre

La sortie de la victimisation est un processus long et fastidieux. Et pourtant c’est une Ă©tape cruciale qui doit ĂȘtre effectuĂ©e pour votre bien et celui de votre entourage. Alors, ĂȘtes-vous une victime ? Cet article va vous aider Ă  sortir de ce rĂŽle.

Les 5 Ă©tapes pour sortir de la victimisation

Voici les Ă©tapes pour sortir de la victimisation.

1. Avoir connaissance du Triangle de Karpman

Il vous faut comprendre la situation dans laquelle vous ĂȘtes. RĂ©ussir Ă  pointer le problĂšme est la premiĂšre partie pour la rĂ©soudre. Ce triangle dramatique est ce qui relie le bourreau Ă  sa victime. Vous pouvez commencer de la place de victime et ensuite passer Ă  celui du persĂ©cuteur. Ce cercle vicieux maintien voilĂ  pourquoi il faut chercher comment quitter un pervers narcissique si c’est la nature de votre persĂ©cuteur.

2. Accepter que l’on est dans un cadre d’auto-sabotage

RĂ©ussir a acceptĂ© que l’on a une personnalitĂ© toxique qui nous dĂ©truit est important. En rĂ©ussissant Ă  admettre vos faiblesses, vous pourrez couper le processus de victimisation. C’est le meilleur moyen pour acquĂ©rir un Ă©quilibre intĂ©rieur.

3. Reprenez les rĂȘnes de votre vie

Vous ĂȘtes le premier responsable de votre vie. Ce qui vous arrive est uniquement dĂ» au fait que vous laissez passer cela. Il arrive que si l’on se heurte a un problĂšme ou a un obstacle assez dur, sortir le billet de la victimisation. Mais Ă  force de prendre le rĂŽle de la victime, vous risquez d’ĂȘtre bloquĂ© dedans. Alors, la meilleure solution est d’adopter une attitude proactive pour se remettre sur pied.

4. Accepter le fait de recevoir une aide temporaire

Afin de rĂ©ussir Ă  sortir de l’auto victimisation, l’assistance peut ĂȘtre nĂ©cessaire. L’intervention d’un psychologue ou un psychiatre peut ĂȘtre requise. Toutefois, cela ne doit pas ĂȘtre maintenu trop longtemps. La thĂ©rapie sera brĂšve, elle n’est pas une assistance que vous allez garder sur le long terme.

5. Lancez-vous dans une automotivation

Une fois que vous ĂȘtes libĂ©rĂ©, il vous faut avancer. N’attendez pas l’assistance de l’extĂ©rieur. Avec votre nouvelle programmation comportementale, il vous faut vous maintenir au meilleur. La meilleure motivation pour vous reste avant tout votre propre mental et surtout lutter fortement contre la haine de soi.

Pourquoi on est poussé à la victimisation ?

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, aucun individu ne veut ĂȘtre le maillon faible. Il est souvent poussĂ© de force pour sortir de sa personnalitĂ© rĂ©elle et revĂȘtir celle de la victimisation. La meilleure mĂ©thode pour cela est l’intimidation ou la violence. En brisant le mental de la personne, il deviendra un simple mouton sans dĂ©fense. C’est lĂ  qu’il devient une vĂ©ritable victime.

Quelles sont les causes de la victimisation ?

Les facteurs poussant une personne Ă  se victimiser sont multiples.

  • Le fait d’avoir du manque de confiance en soi. Vous aurez tendance Ă  devenir le marchepied de tout le monde. Plus vous serez effacĂ©, plus il sera facile pour les autres de prendre l’ascendant sur vous dans tout ce que vous faites.
  • Avoir tendance Ă  voir les autres comme supĂ©rieurs Ă  vous dans tout ce que vous faites. Vous aurez dĂšs lors l’habitude de vous tourner vers les autres Ă  la moindre difficultĂ©.
  • Vivre avec un entourage oppressif. Si vos proches ne cessent de vous rabaisser, vous finirez par devenir la victime parfaite. C’est en gĂ©nĂ©ral le cas des enfants prĂ©sent dans une famille de pervers narcissique.

Quelles sont les conséquences de la victimisation ?

Pour comprendre l’importance de sortir de la victimisation, il faut voir les consĂ©quences de cela sur la vie de la victime.

  • La victime va se renferme sur elle mĂȘme et ĂȘtre couper de ses proches.
  • Elle va perdre en crĂ©dibilitĂ© Ă  force de se plaindre. Et son entourage sera de plus en plus agacĂ©.
  • L’individu peut chercher Ă  se cacher derriĂšre le fait d’ĂȘtre une victime.

Les signes de l’autovictimisation

Selon le livre de psychologie traitant sur la possibilité de sortir de la victimisation, il ya différents signes permettant de voir si la personne est affectée par cette tendance.

  1. La perte de contrĂŽle de sa vie.
  2. Avoir de trÚs grande difficulté à se défendre.
  3. Laisser sa vie ĂȘtre dirigĂ© ou influencĂ© par les autres.
  4. S’apitoyer sur son sort et tout ce qui arrive dans votre vie.
  5. Cela peut mĂȘme devenir une addiction, au point que la personne s’en serve comme excuses pour ce qui lui arrive.

La victimisation et le syndrome de Calimero

Il faut savoir que le syndrome de Calimero est une autre variante de la victimisation. Elle consiste Ă  penser que tout ce que vous faites vous est dĂ©favorable et que tout vous arrive uniquement Ă  vous. On remarque que ce trouble engendre une forte augmentation de votre anxiĂ©tĂ©. Mais surtout, elle agit sur votre perception sur le fait d’ĂȘtre victime des autres ou du destin. Cela peut aller vers le syndrome de la victimisation narcissique.

Les personnes atteintes de ce syndrome sont donc totalement bloquĂ©es. Ils ne peuvent vivre leur vie normalement. À leurs yeux, tout est un obstacle ou source de nouvelle souffrance.

Le lien de la victimisation et des traumatismes

Les traumatismes sont en gĂ©nĂ©ral la base de victimisation selon bon nombre de livres. Effectivement, l’individu va Ă©voluer dans le sens dans lequel il a Ă©tĂ© taillĂ© depuis l’enfance. Cela signifie que les traumatismes passĂ©s vont donc influencer la personne sur le plan comportemental. Plus les traumatismes sont graves plus la personne sera fermĂ©e et donc vulnĂ©rable. Cela explique la raison pour laquelle, elle est une simple victime.

La victimisation : un outil pour le pervers narcissique ?

Le pervers narcissique peut utiliser le statut de victime pour duper sa proie. En se dĂ©guisant comme tel il devient plus facile pour lui de cacher sa nature et ses intentions. Cela peut mĂȘme jouer en sa faveur, pour cela il peut faire porter le rĂŽle du bourreau Ă  sa proie pour inciter l’entourage de cette derniĂšre Ă  se retourner contre elle. VoilĂ  pourquoi il est important de savoir dĂ©celer les intentions d’une personne atteinte d’autovictimisation, il peut cacher un pervers narcissique introverti.

Comment reprendre sa vie aprĂšs ĂȘtre sorti de la victimisation ?

AprĂšs avoir rĂ©ussi Ă  sortir de la victimisation, la personne doit souvent rester prudente. La premiĂšre chose est d’Ă©viter le contact avec une personnalitĂ© toxique. En effet, bien qu’il ait rĂ©ussi gagner son combat il doit tenir sa garde en alerte. Il peut retomber dans ses mauvaises habitudes et donc redevenir une victime pour tout le monde.

Cristina Balan

Laisser un commentaire