Famille Perverse Narcissique – Comment Fonctionne ce Clan ?

Côtoyer une personne perverse narcissique n’est pas chose facile, alors vivre avec toute une famille perverse narcissique l’est encore moins. Mais de quoi s’agit-il véritablement ? Quel est le fonctionnement d’une famille perverse narcissique et comment savoir si on est bien face à une telle famille ? 

La Famille Perverse Narcissique – C’est Quoi ?

Ce n’est pas toujours évident de dresser avec précision la définition d’une famille perverse narcissique. Mais le cas de figure le plus fréquent est que l’un des parents est un pervers narcissique. Donc soit le père, soit la mère a ce problème de comportement et il ou elle va exercer son mal sur sa famille. Il arrive dans certains cas que le trouble soit transmis aux autres membres de la famille. Cependant, dans une famille perverse narcissique, il y a toujours une personnalité dominante et la famille tourne autour de ce pervers dominant. Le conjoint ainsi que les enfants victimes chercheront donc à plaire à cette personne et se plieront à cette hiérarchie. 

Comment fonctionne une Famille Perverse Narcissique ?

  • Une famille perverse narcissique fonctionne selon un mode de vie strict dicté par le pervers dominant. Il peut s’agir de normes telles que l’amour de l’argent, la haine des autres, la xénophobie, l’exclusion de ceux qui n’appartiennent pas au clan. Tout ce qui se passe au sein de la famille se concentre autour du pervers, les décisions, le comportement de tout un chacun. On peut dire qu’une famille perverse narcissique fonctionne comme une petite secte. 
  • Le pervers souffle le chaud et le froid dans cette famille. En effet, le pervers dominant au sein de la famille exerce un pouvoir de manipulation sur les membres de son clan. Il étouffe son conjoint et ses enfants de façon à ce que ces derniers n’aient plus aucune personnalité. La seule individualité qui compte est celle du pervers narcissique.
  • Comme il est considéré comme le “chef” de la famille, le pervers fait en sorte à ce que sa famille le sert et respecte son autorité. Les victimes n’auront pas le choix. Il ou elle contrôle sa famille, jusqu’à les couper du reste de la société, amis ou autres membres de la famille. 

Le conjoint du pervers narcissique

Il faut comprendre que le pervers narcissique ressent une certaine vulnérabilité en lui-même qu’il renvoie sur son entourage par le biais de son comportement narcissique. La première personne qui sera affectée par le trouble du pervers sera son conjoint. Deux cas de figures pourront se présenter dans la relation entre le PN et sa femme : 

  1. Soit le conjoint tombe dans l’absence présente ou dans les vices : Dans ce cas, le conjoint ne se soumet pas totalement au pervers, il se contente tout simplement de rester passif. Il s’efface petit à petit et perd sa personnalité. Au début de la relation, le conjoint du pervers narcissique est comblé par les mots doux, les attentions portées par son partenaire. Et il va tomber dans la dépendance et aura toujours besoin de retrouver ces signes. Mais le pervers narcissique change du jour au lendemain. De son côté, le conjoint ne comprends pas et il sera dans une instabilité émotionnelle très dérangeante et renonce à soi-même.
  2. Dans le second cas de figure, le conjoint tentera d’apaiser la situation par tous les moyens pour plaire et servir le pervers narcissique. Il se pliera à toutes ses volontés et ses exigences. Le pervers narcissique va contrôler son conjoint et exercera un plein pouvoir sur sa vie, ses relations et ses émotions. Pour garder le contrôle sur son conjoint, il modifie la réalité et renverse sa vulnérabilité sur celui-ci. Il manque tellement de confiance en soi qu’il tente, inconsciemment, de faire refléter ce manque sur son conjoint.

Le PN et sa famille : Une enfance ravagée psychologiquement

Les enfants d’un pervers narcissique peuvent devenir eux-mêmes des PN ou seront tout simplement de futures victimes d’un autre PN dans leur vie future. 

1. L’enfant devient lui aussi un adulte pervers narcissique

Il est tout à fait normal que l’enfant d’un PN puisse devenir à son tour lui-aussi un enfant pervers narcissique. Il a donc hériter du comportement de son père pervers narcissique ou de sa mère perverse narcissique. L’enfant deviendra lui aussi une personne PN et cherchera à exercer le pouvoir qu’il a observer de son parent au cours de son enfance. Non seulement, il a vécu dans une famille dysfonctionnelle narcissique, mais il va aussi créer inconsciemment le même environnement. C’est-à-dire qu’il a connu lorsque ce sera son tour de fonder sa propre famille. Ce résultat est obtenu tout simplement parce que l’enfant né et grandit dans un environnement instable et toxique et pour lui c’est ce qui est “normal”.

Alors, si aucune intervention ni prise de conscience s’opère, il devient tout simplement comme son père ou sa mère PN. Son développement sera grandement marqué par des comportements de pervers narcissique, un égoïsme flagrant et un manque d’empathie pour tout. Lorsqu’il comprendra qu’il n’est plus l’enfant, il adoptera le même comportement diabolique parce que c’est ce qu’il a connu. C’est pour cette raison qu’il est important de comprendre au plus vite le schéma d’une famille perverse narcissique, afin de prévoir les impacts et les dégâts que cela pourrait causer à l’entourage, et surtout aux enfants. 

2. Enfant de PN : futur victime du PN

Il arrive également d’un enfant qui a vécu dans une famille pervers narcissique ne devient pas comme ses parents. Cependant, lorsqu’il ou elle grandira, il sera tout simplement attiré et amené à rencontrer une personne PN, car c’est ce qu’il a connu. Il tentera de rechercher l’amour et l’attention qui lui a toujours été refusé étant enfant. Il se considèrera comme un objet, car ses parents l’ont toujours considéré comme tel. Toujours en quête d’approbation, il ou elle sera souvent victime de personne manipulatrice.

L’environnement au sein d’une famille perverse narcissique est très toxique et les enfants ne s’en sortent jamais indemnes. Le PN et ses enfants, n’entretiennent pas de réel lien. Un enfant issu de parent pervers narcissique est souvent victime d’un manque d’amour criant, alors lorsqu’il grandira, il cherchera à combler ce manque. Et malheureusement, il attirera des personnes toxiques dans vie car sa perception de l’amour et de l’attention n’est pas réelle. 

Le PN et sa fille

Un parent PN et sa fille n’ont pas de liens d’amour important. S’il s’agit d’une mère PN, elle verra sa fille comme une rivale et cherchera souvent à la dépasser dans ses projets, détruire ses relations amoureuses ou même les convoiter. Une fille de père pervers narcissique sera souvent confronter à des hommes du même caractère que son père à l’âge adulte. Ses relations seront souvent toxiques et destructrices jusqu’à ce qu’elle se rend compte de son problème et prenne des mesures radicales. 

Le PN et son fils

Dans le cas d’une mère PN et son fils, il arrive qu’une relation incestueuse se forge entre eux. En effet, la mère ne considère pas la fragilité de son enfant et l’assimile à un partenaire. Ce qui créé alors une dépendance chez l’enfance. Dans le cas où il s’agit d’un père PN et de son fils, la violence, la négligence et la dénigration de l’enfance sont les caractères les plus fréquents qu’on observe. Et l’enfant aura souvent tendance à copier l’attitude de son père.

3. Les traits communs d’un enfant de PN 

  • Faux moi / fake self : Ce comportement sera adopté intuitivement par l’enfant, car lorsqu’il présente sa personnalité et sa vrai personne, il reçoit des retours négatifs et des critiques déstabilisant. Il constatera alors que sa véritable personnalité n’est pas acceptée et il cherchera à se forger un masque. De plus, il se construit une carapace et donc une fausse personnalité. Dans le but de plaire et de s’adapter à ce que son parent attend de lui. 
  • Ces enfants ne s’aiment pas ( se détestent)  /  ou tombent dans leur propre narcissisme : Les reproches et la non reconnaissance exercés par le parent pervers narcissique sur son enfant va donner l’impression à celui-ci qu’il ne compte pas. Ou qu’il ne “suffit” pas ou encore qu’il ne “vaux” rien. L’enfant va se culpabiliser de ce qu’il est et cela entrainera une haine de soi immense. Une destruction intérieure ronge un enfant de PN et il aura honte de ce qu’il est ou il cherchera à devenir comme ses parents. Comme un miroir, il va copier tous les comportements et le mode de vie qu’il a pu observer sur ses parents. 

Peut-on échapper à l’Emprise d’une Famille Narcissique ? OUI

  1. La première étape consiste avant tout à se rendre compte qu’on a grandit dans une famille pervers narcissique. Cette prise de conscience peut prendre du temps et est souvent très douloureuse à accepter. Le plus souvent, on constate seulement la situation qu’à l’âge adulte. 
  2. La deuxième chose à faire est de fixer les limites : Il s’agit ici de déterminer ce qu’on peut tolérer et ce qu’il faut contrer. Lorsque vous êtes face à une situation qui vous déplaise et que vous n’êtes plus prêt à accepter, il est temps désormais de l’exprimer. Pour se libérer de la manipulation du PN, il faut commencer par lui faire comprendre que sa victime n’en sera plus une.
  3. Pour mettre fin à l’enfer avec une famille narcissique, couper le contact est indispensable. On ne peut pas se libérer d’une famille perverse narcissique sans garder ses distances. En coupant les ponts, il sera plus facile de guérir du mal infligé depuis des années et de se construire.
  4. Il faut prendre sa vie en main et pardonner les mauvaises choses passées. Pour vivre sa meilleure vie, il faut savoir oublier et passer outre. Ce n’est pas chose facile, mais c’est tout à fait faisable. Cela peut prendre du temps, mais avec la bonne thérapie et la bonne méthode de reconstruction, il est possible de retrouver son chemin. Et de vivre une toute nouvelle vie sans rancune.

J’ai des Parents Narcissiques – Que Faire ?

  • La première chose à faire lorsqu’on réalise qu’on a des parents narcissiques est de se pardonner. En effet, le plus souvent, l’enfant de parent pervers narcissique a tendance se culpabiliser et croire que c’est par sa faute si ses parents ne sont pas satisfaits. Il faut comprendre que ce n’est aucunement de votre faute et que n’êtes seulement qu’une victime. 
  • Le plus souvent, il faut couper le contact avec des parents narcissiques. Parfois, ces derniers n’acceptent pas le fait que l’enfant a pris la décision de se libérer de leur emprise. Et décident de faire culpabiliser encore plus l’enfant. Les choses deviennent encore plus difficiles et dans ce cas il faut totalement couper le contact.
  • Une fois libéré de son fardeau, l’enfant de pervers narcissique pourra guérir et vivre sa meilleure vie. Ce n’est pas facile de passer outre les séquelles d’une enfance entourée par un famille pervers narcissique. Pour se faire aider, il est souvent nécessaire de consulter un psychologue spécialiste en pervers narcissique. Il assiste les personnes victimes pour qu’il puisse vivre leur meilleure vie. 

A consulter : Pervers Narcissique Traitement

Laisser un commentaire