Ce qu’il faut savoir sur le syndrome de l’abandon pour le reconnaître et le surmonter

Le syndrome de l’abandon est fortement lié à l’angoisse d’être abandonné. Cette condition a plusieurs impacts sur les relations d’une personne, qu’elles soient de nature amoureuse, amicale ou familiale. Voici ce qu’il est important de savoir à ce propos.

C’est quoi le syndrome de l’abandon ou la peur de l’abandon ?

Les personnes ayant le syndrome de l’abandon ont une peur persistante du rejet ou de l’isolement. Caractérisés par des symptômes tels que l’insécurité et la codépendance, les syndromes de l’abandon ne constituent pas un diagnostic formel de santé mentale.

Si une personne éprouve une détresse importante dans sa vie en raison de la peur de l’abandon, un professionnel de la santé mentale peut lui diagnostiquer une affection connexe, telle que l’anxiété ou la dépression. Les adultes et les enfants peuvent éprouver ce ressenti qui peut entraîner une détresse émotionnelle et être très handicapant pour tisser des relations.

D’où vient le syndrome de l’abandon ?

Le syndrome de l’abandon découle souvent d’expériences traumatisantes durant l’enfance, selon de nombreux spécialistes en psychologie. Ce fort sentiment d’être laissé pour compte, rejeté ou exclu peut avoir été acquis en raison d’une exposition prolongée à une personne (parent, nounou, etc.) peu fiable, abusive ou absente.

S’il est vrai que la peur de l’abandon peut être facilement attribuée à des problèmes liés à la mère et/ou au père, toute relation peut également être la cause première du syndrome de l’abandon. Par exemple, la perte d’un être cher à n’importe quel moment de notre vie peut également se prêter au développement de syndrome de l’abandon. De plus, si un conjoint ou un partenaire amoureux décide de mettre fin à une relation, cela peut également entraîner la peur de l’abandon.

Les maladies médicales et mentales, le rejet amoureux, les mauvais traitements au travail ou le manque d’opportunités de carrière, ou encore le stress financier peuvent être d’autres sources du syndrome de l’abandon. Dans chaque cas, la personne affectée peut se sentir en colère ou en danger, ce qui risque potentiellement d’affecter ses relations futures.

Quelles sont les conséquences du syndrome de l’abandon ?

Le syndrome de l’abandon peut présenter des symptômes émotionnels et comportementaux. Bien qu’ils puissent se manifester différemment chez certaines personnes, les signes les plus courants sont les suivants :

L’angoisse de l’abandon est souvent liée à un manque d’assurance. En ayant peu de confiance en elles, les personnes souffrant de la peur de l’abandon ne se sentent pas tranquilles vis-à-vis de leurs émotions et de leurs relations amicales, familiales, ou amoureuses. Elles vont se sentir dévalorisées et croire qu’elles ne méritent pas d’être en relation avec quelqu’un.

  • Une dépendance affective

La dépendance affective est aussi l’un des symptômes liés à la peur de l’abandon. En effet, une personne touchée par ce syndrome peut fortement ressentir le besoin de la présence d’autrui. Pour elle, cette présence a un effet rassurant et permet d’éviter l’anxiété.

  • Des relations de couples déséquilibrées

Le syndrome de l’abandon peut amener quelqu’un à repousser autrui, mais il est possible qu’il ait l’effet inverse. Quelqu’un qui craint l’abandon peut refuser de quitter son partenaire, même s’il est embourbé dans une relation malsaine. Il peut avoir peur de ne pas pouvoir trouver quelqu’un d’autre ou croire qu’il ne mérite pas un meilleur traitement.

  • Des relations familiales perturbées

Pour une personne atteinte du syndrome de l’abandon, les relations familiales sont une source d’angoisse. Elle a généralement du mal à faire confiance aux autres. Cela va contribuer à créer une atmosphère pesante et toxique dans la famille. La personne qui a peur de l’abandon ne va pas arriver à s’affirmer. Elle se sentira déçue, menacée, rejetée et frustrée. À cause de cela, il est envisageable qu’elle devienne distante, voire même agressive.

Comment surmonter l’angoisse de l’abandon ?

Surmonter le syndrome de l’abandon peut être difficile. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer à faire des efforts. Surtout qu’il est possible d’apprendre des techniques qui vous aideront.

Avec les bonnes méthodes, vous pouvez guérir et surmonter votre angoisse afin de pouvoir favoriser et entretenir des relations saines et positives dans votre vie.

  • Déterminez votre style d’attachement

Nous développons des styles d’attachement pendant l’enfance. Ils dépendent de la manière dont nos parents nous ont traités. Ils peuvent influencer la façon dont nous réagissons aux gens tout au long de notre vie longtemps après que nous soyons entrés dans l’âge adulte.

L’identification de votre style d’attachement peut vous donner un aperçu de vos peurs et vous rendre plus conscient de vos comportements. Au fil du temps, vous pouvez apprendre à vous connecter avec les autres de manière plus saine. Voici les 4 principaux styles d’attachement : l’attachement anxieux, l’attachement évitant, l’attachement désorganisé, l’attachement sécure.

  • Allez à la découverte de vous-même

Bien qu’il soit courant pour les personnes qui ont peur d’être abandonnées d’avoir honte, le fait de réfléchir à vos peurs peut les rendre plus faciles à gérer. Ces angoisses sont souvent profondément enracinées et il est peu probable qu’elles disparaissent si vous les ignorez. Confronter vos sentiments peut vous aider à apporter des changements positifs dans votre vie.

  • Demander de l’aide à un thérapeute

Le syndrome de l’abandon est un mal complexe et il peut être difficile à contrôler par vous-même. Avec l’aide d’un thérapeute, vous pouvez en savoir plus sur vos peurs et leurs origines. À titre d’illustration, un psychothérapeute saura vous aider à vous dégager de l’emprise d’un passé traumatique intériorisé.

Faire appel à un professionnel de la santé

Vous commencerez à comprendre les causes des syndromes de l’abandon que vous avez rencontrés. Cela vous aidera à commencer à traiter votre traumatisme du passé et à établir des relations plus saines dans le présent et à l’avenir.

Pour conclure, n’hésitez pas à contacter un professionnel de la santé mentale. Une thérapie adéquate a la possibilité de vous donner les outils dont vous avez besoin pour faire face à votre peur de l’abandon. Mais surtout, cela minimisera les impacts que ce syndrome pourrait avoir sur votre vie quotidienne.

Laisser un commentaire