Syndrome du Sauveur – Test, Est-ce que vous ĂȘtes Victime ?

Syndrome du Sauveur : Qui aurait pu savoir qu’un sauveur n’est pas forcĂ©ment altruiste ? Ce trouble est assez peu connu dans notre sociĂ©tĂ©. D’autant plus qu’on perçoit non pas comme un trouble mais plutĂŽt comme une qualitĂ©. Quel mal le sens du sacrifice peut-il reflĂ©ter ? 

Le syndrome du sauveur : qu’est-ce que c’est ?

Ce syndrome est un trouble psychologique qui n’a pas encore Ă©tĂ© mentionnĂ© dans le DSM. Les victimes se dĂ©marquent par un fort besoin de gratitude et la reconnaissance d’autrui. La personne va donc Ă©mettre un fort sentiment d’empathie et de sacrifice Ă  l’Ă©gard d’autrui de façon constante. Le syndrome du sauveur est un trouble de la co-dĂ©pendance selon cette dĂ©finition.

Le sauveur est en effet une personne manquant gravement de confiance en elle. Son but premier n’est donc pas rĂ©ellement d’aider les autres. En vĂ©ritĂ©, elle s’aide elle-mĂȘme en essayant de satisfaire son Ă©go aux yeux des autres.

Quels sont les causes du syndrome ?

Les causes pouvant amener Ă  ce syndrome sont assez diverses. GĂ©nĂ©ralement les causes de ce trouble sont liĂ©es Ă  l’enfance de la personne. Il se peut que ce dernier ait Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  des traumatismes comme l’abandon par exemple. Ou qui a dĂ» prendre le rĂŽle de parent au sein de sa fratrie. Selon l’approche en psychologie et psychanalyse, le syndrome du sauveur est donc mĂ» par une volontĂ© de se sentir valoriser pour exister.

La racine du syndrome du survivant est la trace d’une blessure narcissique. Cela peut se passer aussi bien durant l’enfance ou Ă  l’Ăąge adulte.

Voici quelques exemples de situations pouvant provoquer ce syndrome :

  • Percevoir un fort sentiment d’abandon Ă  son Ă©gard

  • Se retrouver dans une relation avec des sentiments non rĂ©ciproques

  • Se sentir rejeter par son entourage

  • Vivre une situation humiliante

  • Avoir subit des abus sexuelles, de la maltraitance verbale ou physique

Comment savoir si on a le syndrome du sauveur ? SymptĂŽmes

Le test pour savoir si vous ĂȘtes atteint du syndrome du sauveur passe par la prĂ©sence de ces diffĂ©rents critĂšres :

  1. L’estime de soi d’une personne atteinte du syndrome du sauveur est liĂ©e Ă  la reconnaissance des autres. Plus ce dernier sera Ă©levĂ©, plus l’estime de soi de la personne le sera Ă©galement.

  2. Le sentiment d’avoir besoin d’une emprise sur les autres. C’est le cĂŽtĂ© manipulateur et toxique du syndrome du sauveur prĂ©sent en amour ou dans une amitiĂ© par exemple. Vous avez le sentiment de vouloir vous sentir supĂ©rieur.

  3. Ce trouble se transcrit aussi par la prĂ©sence d’une grande insĂ©curitĂ© Ă©motionnelle en lien avec une forte dĂ©pendance affective. Les symptĂŽmes du syndrome du sauveur rĂ©vĂšlent que la personne est hypersensible. Et donc en quĂȘte perpĂ©tuelle de confort Ă©motionnel.

Différents Types de Sauveur

Il y a différents types de sauveurs selon leurs motivations et leur état mental.

  • Le sauveur abĂźmĂ© : c’est le cas des personnes qui ont besoin d’ĂȘtre aimĂ©s et admirĂ©s. C’est le moyen pour le surdouĂ© d’utiliser le syndrome du sauveur en se soignant par la prĂ©sence des autres et de leurs admirations.

  • Le sauveur empathique :  Ce sont en gĂ©nĂ©ral les personnes qui supportent mal la distance Ă©motionnelle. Elle qualifie cela comme une menace pour la relation par crainte d’ĂȘtre abandonnĂ©. Elle cherchera donc un contact permanent pour se sentir utile et importante pour son entourage.

  • Le sauveur terrorisant : La personne est prĂȘte Ă  tout pour ne pas ĂȘtre abandonnĂ©e. Au point que le syndrome du sauveur va Ă©veiller un cĂŽtĂ© manipulateur. Cela rapproche dangereusement le sauveur de l’Ă©tat d’un pervers narcissique. Il va se mettre Ă  exercer un contrĂŽle physique et Ă©motionnel sur sa victime.

Pourquoi les sauveurs ont-ils besoin de se sacrifier pour autrui ?

La raison qui pousse les sauveurs Ă  se sacrifier pour les autres vient d’un profond sentiment d’empathie. C’est gĂ©nĂ©ralement le caractĂšre qui revient le plus lorsque l’on voit le syndrome du sauveur sur wikipĂ©dia ou sur un PDF gratuit sur internet. Les mĂ©tiers, possĂ©dant un lien avec l’assistance Ă  autrui est celui qui fait Ă©merger le plus ce syndrome.

Sur ce point le syndrome du sauveur souhaitant guĂ©rir et assister les autres ressemble Ă  de l’altruisme. Toutefois, la plus grande diffĂ©rence vient du fait que la personne atteint du syndrome du sauveur blanc ne va se limiter et va agir en nom. Il peut aller jusqu’Ă  se sacrifier lui et ses besoins pour les autres.

Le Syndrome du Sauveur dans une relation

Ce syndrome peut dĂ©tĂ©riorer la relation entre les personnes Ă  un certain niveau. La raison venant du fait que l’une des parties dans cette relation va sentir sa libertĂ© lui Ă©chapper

1. Relation toxique

Cela peut se muer en relation toxique. En effet, la victime et le sauveur vont sentir une pression constante. Pour le sauver il se sentira obligé de donner le plus possible de sa personne pour garder son partenaire à ses cÎtés.

2. Syndrome de Stockholm

Ce cas de figure nous rapproche du cas du pervers narcissique. Le sauveur va en effet transformer son entourage et ses proches en personnes assistantes. Il va mettre la main sur ces derniers afin de rendre son existence indispensable.

Comment se débarrasser du syndrome du sauveur  ?

Afin de se dĂ©barrasser efficacement de ce syndrome il est important de procĂ©der de maniĂšre mĂ©thodique. Il est important de ne pas ĂȘtre impulsif car cela pourrait vous nuire vis-Ă -vis de votre entourage.

  1. Il vous faut bĂątir une relation plus saine. Apprenez Ă  avoir de l’Ă©coute envers votre entourage. Il ne faut pas interprĂ©ter que toutes les personnes qui viennent vers vous en besoin d’aide de votre part.

  2. Attendez avant d’agir. Soyez patient et non impulsif. Ne vous avancez pas tout de suite lorsqu’une personne vous sollicite ou semble demander votre assistance. Parfois un simple conseil est bien plus pertinent.

  3. Ne proposer votre aide que si vous ĂȘtes sollicitĂ© directement. Il faut savoir que ce trouble dĂ©forme la perception que vous avez de la rĂ©alitĂ©. Prenez du recul sur le moment, quand vous n’ĂȘtes pas sĂ»r si vous ĂȘtes solliciter ou non.

  4. Savoir se retirer de la responsabilité qui revient aux autres. Ne soyez pas envahissant à toujours prendre sur vous et vouloir prendre le fardeau des autres.

  5. Vous devez prendre plus de temps pour vous et accepter le fait que vous n’ĂȘtes pas parfait. Cela vous permettra de prendre soin de vous en vous fixant des objectifs et de vous dĂ©velopper bien plus.

  6. Essayer de cerner le problÚme ou le traumatisme qui vous ramÚne à cet état de manque de confiance. Plus vite vous pourrez mettre le doigt dessus, plus vite vous vous sortirez de cette situation. Savoir situer le problÚme est le premier pas pour sa résolution.

  7. Enfin, si ces dĂ©marches vous semblent bien trop difficiles Ă  arpenter tout seul, n’ayez pas peur de demander de l’aide. Un psychologue pourra vous assister face Ă  ce trouble de la co-dĂ©pendance.

Que faire en cas de syndrome du sauveur ?

Si vous sentez que vous ĂȘtes entrĂ© dans ce cercle vicieux, il y a deux points qu’il faut d’abord passer. Posez vous la question si votre envie d’aider les autres est rĂ©ellement mu par un vĂ©ritable sentiment d’empathie. Ou bien si cela sert surtout Ă  couvrir un mal qui vous ronge intĂ©rieurement.

Le syndrome du sauveur nĂ©cessite mĂȘme un questionnement sur votre spiritualitĂ©. Cela est nĂ©cessaire pour que vous puissiez dĂ©celer le point de bascule de votre mental. Une remise en question de votre comportement envers votre entourage vous permettra d’avoir un aperçu de votre situation rĂ©elle. Le but principal Ă©tant d’acquĂ©rir une confiance en soi.

Laisser un commentaire